Art, culture et loisirs

L’aquarelliste Marcienne Labrie séduit avec «Magie bleue»

Par ,
Lors du vernissage de «Magie bleue», sa deuxième exposition à la Maison de la culture de Ste-Anne-des-Monts, Marcienne Labrie affichait un grand sourire.

Lors du vernissage de «Magie bleue», sa deuxième exposition à la Maison de la culture de Ste-Anne-des-Monts, Marcienne Labrie affichait un grand sourire. Photo : Marie-Josée Richard

Plus d’une cinquantaine de personnes ont assisté le 6 novembre au vernissage de «Magie bleue», une exposition de l'aquarelliste, Marcienne Labrie, présentée à la Maison de la culture de Sainte-Anne-des-Monts jusqu’au 5 janvier prochain.

«On peut penser tantôt à un décor de Charlevoix, tantôt de la Gaspésie, précise l’enseignante à la retraite de 65 ans, en décrivant ses œuvres. Mais c’est sorti tout droit de mon imagination; ce sont des endroits qui n’existent pas en réalité… d’où la magie», a poursuivi l’Annemontoise d’origine, qui réside désormais sur la Rive-Sud de Montréal.

L’exposition présente des scènes hivernales, mais aussi de la fin de l’automne. La plupart contiennent une maison ancestrale colorée, de grands bouleaux et un ciel aux teintes bleutées.

Et pourquoi tant de bleu? «C’est une couleur douce qui m’apaise, répond la dame aux yeux scintillants. Ça me fait penser à l’enfance.»

Des œuvres populaires

Aux dires de Monique Campion, directrice de la culture à la Maison de la culture de Sainte-Anne-des-Monts, cette deuxième exposition de l’artiste en ce lieu était fort attendue. «Les œuvres de Mme Labrie plaisent beaucoup, et à un très grand nombre de gens, a-t-elle mentionné. C’est le genre de paysage qui fait très bien dans un salon, et les œuvres sont en vente à un bon prix», a ajouté la directrice, pour expliquer la popularité des œuvres.

À peine une heure après le début du vernissage, le tiers des œuvres était déjà marqué d’un point de couleur, signe qu’un acheteur s’était manifesté. En 2006, avec sa première exposition, l’artiste avait sabré un record de vente historique à la galerie.

«Bien des gens me disent que je ne vends pas assez cher, se confie Mme Labrie. Mais pour moi, c’est important que ça soit accessible, pour que les gens qui le désirent puissent en acquérir une.»

3 commentaires

Monique Babeu a écrit le 19 novembre 2016

Bravo pour ces belles aquarelles et aussi pour cette belle exposition ça valait la peine .touts mes félicitations j'aurais bien aimé ainsi que Ginette être là pour voir ces beaux chef d'oeuvres bravo et au plaisir de se revoir.

Marie-Josée Richard a écrit le 8 décembre 2011

Je viens de parler avec Monique Campion de la Maison de la culture de Ste-Anne-des-Monts: il ne reste que 16 oeuvres à vendre de Mme Labrie! En restera-t-il à vendre d'ici la fin de l'exposition en janvier prochain? Les paris sont ouverts!

Jacques Lavoie a écrit le 12 novembre 2011

Bravo Marcienne 23 des 43 vendues 5 jours plus tard. de la Magie

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.