Politique

André Lemieux ne sera pas candidat libéral dans Gaspé

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
L'ancien commissaire industriel de Murdochville, André Lemieux.

L'ancien commissaire industriel de Murdochville, André Lemieux. Photo : Geneviève Gélinas

L'ancien commissaire industriel de Murdochville, André Lemieux, ne sera finalement pas candidat libéral dans Gaspé, comme nous le laissions entendre dans un précédent reportage.

Selon nos informations, André Lemieux s'est finalement retiré de la course ce matin pour des raisons qui nous sont inconnues. Nous avons par ailleurs appris que l'Association du Parti libéral dans Gaspé est toujours à la recherche de candidats dans la région de sorte à éviter un parachutage d'un candidat en provenance de l'extérieur. Le cas échéant, le candidat libéral fera face au député péquiste sortant, Gaétan Lelièvre, et le candidat de la Coalition avenir Québec, Yvan Blanchard. Québec solidaire n'a pas cru bon retourner nos appels.

5 commentaires

Pierre-Paul Côté a écrit le 13 mars 2014

Monsieur Langlais, je ne suis pas convaincu que M. Lemieux n'aurait pas été élu. C'est un homme honnête, intègre et moi je lui aurais accordé ma confiance et mon vote sans hésiter. Je suis aussi certain que bien de gens lui auraient fait confiance et il aurait pu gagner quelle que soit son allégeance politique qui est aussi valable qu'une autre. Je sais que M. Lelievre est un bon homme mais M. Lemieux l'est tout autant. Je dis rien de plus pour l'instant.. Pour Mme St-Onge, ce n'est pas tout à faut une personne parachutée comme dites. Elle est moins connue mais elle a œuvré sur notre territoire à différents titres et connaît la Gaspésie -Les Iles.

Dany Brown a écrit le 4 mars 2014

Moi je pense qu'il devrait y avoir des élections à tous les 18 mois. C'est vrai que ça coûte cher, sauf qu'au lieu d'attendre au 4 ans pour avoir des investissements, on en aurait à tous les 18 mois. Regardez comment les politicodollars pleuvent depuis 1 mois sur la Gaspésie. Avec un gouvernement majoritaire, les dépités vont dire de nous serrer la ceinture parce qu'on est tellement endetté qu'il faut couper dans les CHLSD, les commissions scolaires, les soupes populaires, en fait tout ce que j'ai entendu de coupes et de hausses de tarifs, avant qu'on parle d'élection. Viva la démocratia! et allez serrer la main de votre candidat, qui une fois élu aura comme principal travail, de se lever en chambre pour applaudir son chef, même s'il n'est pas en accord.

Gaston Langlais a écrit le 4 mars 2014

Bonjour. @ M. Benoit Bazinet. Il ne s'agit pas d'un régime anti-démocratique. Il s'agit d'un comté en élection en plein hiver où un candidat a tellement d'avance que les efforts des adversaires sont totalement inutiles. Le réalisme doit l'emporter sur le flottement dans les airs. Ils vont faire quoi les autres candidats à part se promener pour tenter de faire croire aux gens le vieux mensonge qu'ils seront élus? On a aucunement besoin de sondages dans Gaspé pour se prononcer sur le résultat du prochain scrutin. Il faut simplement connaitre un bon nombre de Gaspésiens et de Gaspésiennes. Gaston Langlais - Gaspé.

Benoit Bazinet a écrit le 4 mars 2014

Monsieur Langlais, si le régime politique que vous décrivez et suggérez est celui d'une démocratie, il s'agit là d'une démocratie de colonisés. Une démocratie dans laquelle les citoyens et les mouvements sociaux légitimes : - délaissent la politique active; - abdiquent; - se laissent guider par les maisons de sondage; - ne saisissent pas le pouvoir d'agir des partis d'opposition; Votre lecture est triste monsieur Langlais. Je comprends votre désarroi, mais je ne suis pas d'accord avec votre réaction.

Gaston Langlais a écrit le 3 mars 2014

Bonsoir. Une très sage décision de la part de M. Lemieux. Pourquoi travailler pendant 35 jours, dépenser de l'argent en sachant avec une totale assurance de ne pas être élu. La CAQ recueillera plus ou moins 10% des votes compte tenu des déclarations anti-régionales de M. Legault, Québec solidaire devra se contenter d'un 8%. Alors pourquoi ne pas laisser M. Lelievre seul c'est-à-dire élu par acclamation. M. Gaétan Lelievre se dirige vers une majorité de 8000 votes advenant la présence d'autres candidats. Gaston Langlais - Gaspé.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.