Amende salée pour une entreprise de construction au port de Gaspé

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Construction DJL exploite des convoyeurs et un espace pour entreposer son concassé au port de Gaspé.

Construction DJL exploite des convoyeurs et un espace pour entreposer son concassé au port de Gaspé. Photo : Geneviève Gélinas

L’entreprise Construction DJL doit payer 200 000 $ d’amende pour avoir enfreint la Loi sur la qualité de l’environnement au port de Gaspé, où elle entrepose de la pierre concassée.

DJL a entreposé son concassé trop près des berges de la baie de Gaspé, ce qui contrevient à son certificat d’autorisation. L’entreprise a aussi construit un mur de soutènement pour du concassé en vrac sans détenir les autorisations requises.

«Selon l’entente avec DJL, les travaux correctifs vont avoir lieu au printemps», affirme André Beaulieu, porte-parole du ministère de l’Environnement, du Développement durable et des Parcs. L’entreprise devra se retirer plus loin de la ligne de côte. Elle aura aussi à aplanir ses tas de concassé pour éviter que la pierre passe par-dessus le mur et atterrisse sur la berge.
Les infractions ont été constatées «à la suite d’inspections de conformité», indique M. Beaulieu.

Construction DJL est la société mère de Pavages Beaubassin. Depuis 2008, DJL exporte son concassé par bateau vers la Floride et les Îles-de-la-Madeleine, à partir de ses installations du port de Gaspé. La pierre, extraite à la carrière de Wakeham, sert à préparer de l’asphalte.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.