Sport

L’Agence Parcs Canada dit vouloir prioriser le parc Forillon

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Le directeur général de l'Agence Parcs Canada, Alan Latourelle.

Le directeur général de l'Agence Parcs Canada, Alan Latourelle. Photo : Nelson Sergerie

Parcs Canada a d'ambitieux projets de développement pour le parc Forillon au cours des prochaines années, mais la Ville de Gaspé demeure prudente face au développement annoncé.

De passage à Gaspé jeudi, le directeur général de l'Agence Parcs Canada, Alan Latourelle, affirme que Forillon fera partie des priorités nationales, même s'il doit composer avec des compressions budgétaires.

M. Latourelle a annoncé qu'il souhaite développer avec la communauté un plan de promotion conjoint qui pourrait être mis en œuvre à l'automne 2013. Pour la saison estivale, les produits du parc seront aussi revus afin de mettre l'accent sur l'histoire et la culture gaspésienne, en collaboration avec l'industrie touristique.

«Il y a beaucoup de promesses qui ont été faites par le passé, mais je crois qu'aujourd'hui, on est arrivé avec des choses très concrètes qui vont nous permettre d'aller de l'avant et de rebâtir une relation», a indiqué M. Latourelle.

M. Latourelle s'est par ailleurs engagé auprès de la grande Traversée de la Gaspésie pour lui fournir les services adéquats pour la prochaine édition. «Je me suis engagé à travailler avec eux afin de les soutenir et de leur permettre de passer dans le parc, compte tenu des enjeux économiques dans la communauté», précise M. Latourelle.

Au sujet des activités hivernales dans le parc et de l'entretien des pistes de ski de fond, le directeur estime qu’il faudra trouver de nouvelles façons de faire afin d'offrir les services, en collaboration avec des partenaires du milieu. «Il y a eu de bonnes discussions productives, de partenariats potentiels. Notre objectif est de poursuivre ce dialogue-là», a précisé le directeur national. 

Il a rappelé que depuis 2008, 34 millions de dollars ont été investis à Forillon, dont 14 millions de dollars dans des projets de développement. De plus, au cours des 10 prochaines années, 47 millions de dollars sont prévus. Cependant, Parcs Canada inclut dans ce montant les frais d’exploitations qui s’élèvent à quelque 4,2 millions de dollars annuellement.

Le maire Roussy aux aguets

Le maire de Gaspé, François Roussy, n'est pas fermé à l'idée d'un partenariat pour les activités hivernales, mais il indique que Parcs Canada devra mettre des sous sur la table.

Dans l'ensemble, le maire se dit prêt à donner la chance au coureur, mais il demeure sur ses gardes. «C'est sûr qu'on part avec deux prises. La confiance est à moins 50. On doit vraiment faire des actions concrètes à court terme afin de rebâtir cette confiance», a-t-il réagi. 

Il croit que la mobilisation des dernières semaines pour faire passer le message à Parcs Canada aura donné des résultats et il n'entend pas lâcher prise.

Le 20 novembre dernier, près de 300 personnes avaient manifesté devant les bureaux de Parcs Canada à Gaspé afin de réclamer le maintien des activités hivernales au parc Forillon. 

Cet article a été mis à jour le vendredi 7 décembre à 9h20.

À lire aussi

Forillon : la SNAP salue la mobilisation des Gaspésiens

Forillon : manifestation pour le maintien des activités hivernales

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.