Développement économique et exportation

4 millions du fédéral pour Orbite Aluminae

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Le maire de Cap-Chat, Judes Landry et le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, se réjouissent de l'aide attribuée par Ottawa à Orbite Aluminae.

Le maire de Cap-Chat, Judes Landry et le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, se réjouissent de l'aide attribuée par Ottawa à Orbite Aluminae. Photo : Johanne Fournier

CAP-CHAT – Le gouvernement du Canada accorde une aide financière de 4 millions de dollars à Orbite Aluminae pour son usine de production d'alumine de haute pureté de Cap-Chat.

L'annonce a été faite hier par le ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Denis Lebel. L'argent injecté sous forme de contribution remboursable servira à l'achat d'un calcinateur. Du coup, l'argent consenti permettra aussi de consolider 50 emplois en Haute-Gaspésie et, éventuellement, d'en créer 35 autres.

 

Objectifs de production

Le chef de l'exploitation de la minière, Glenn Kelly, évalue les investissements totaux qui découleront du fonctionnement de l'usine gaspésienne à 28,5 millions de dollars. L'objectif de production est de trois tonnes d'alumine de haute pureté par jour.

L'entreprise espère un financement de 10 millions de dollars du gouvernement du Québec qui pourrait lui permettre de hausser sa production quotidienne à cinq tonnes.

 

Enthousiasme en Gaspésie

La nouvelle entourant la reprise des travaux à l'usine de Cap-Chat a été reçue avec enthousiasme de la part des élus régionaux. « C'est un nouveau départ pour Orbite à Cap-Chat qui pourrait créer, au courant de 2014, de 35 à 40 emplois de plus, se réjouit le maire de l'endroit, Judes Landry. C'est merveilleux! »

Le préfet de la Haute-Gaspésie abonde dans le même sens. « Selon moi, c'est le plus gros investissement du fédéral en Haute-Gaspésie au cours des dernières années, croit Allen Cormier. C'est même un investissement historique! »

La Conférence régionale des élus Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine joint sa voix aux élus de la Haute-Gaspésie. « La Gaspésie a la chance d'avoir, sur son territoire, la seule usine capable de produire de l'alumine de haute pureté au Canada, commente le président et maire de Gaspé, Daniel Côté. Une expertise unique est en train de se développer chez nous et nous comptons bien développer cette nouvelle filière industrielle. »

Pas d'alumine métallurgique pour le moment

Orbite Aluminae reporte son projet de construction d'une usine de production d'alumine métallurgique qui était prévu à Grande-Vallée ou Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine. « Ce n'est pas notre priorité pour 2014 et 2015 », a fait savoir Glenn Kelly. Celui-ci a justifié cette décision par le fait que le marché de l'alumine de haute pureté est beaucoup plus lucratif.

L'annonce de l'aide financière accordée par Ottawa a fait grimper l'action d'Orbite à la Bourse de Toronto de 9 % hier. Aujourd'hui, le titre a poursuivi sa remontée de près de 3 %, pour clôturer la session à 37 cents.

9 commentaires

Albert Picard a écrit le 3 février 2014

Il s'en trouve plusieurs au Québec aimant les musées. Nous avons fondé le musée minéralogique de l'Abitibi, le musée de l'amiante à Thedford Mines, le musée du banc de pêche à Paspebiac, le musée du cuivre à Murdochville, etc. L'idée d'un musée école est originale, mais très incongrue. Elle n'est vraiment pas conforme aux règles du savoir-vivre. Mieux vaut laisser les gens fêter la venue des deux nouvelles mines en Gaspesie. Trop tôt m. Fournier J pour nous annoncer la fondation d'un musée du ciment et d'un musée de l'alumine. Par contre il serait temps de partir un musée de l'électronique pour y déposer les lecteurs de cassettes. Ils sont vraiment dépassé. On fonction au numérique aujourd'hui.

Fournier J a écrit le 2 février 2014

Comme notre région est la plus mal en point au Québec, continuons à écouter la cassette à M. Bilbo et il sera seul à danser sur la mélodie qu'il nous fredonne depuis quelques années. Protéger les paysages et dans peu de temps nos écoles feront partie du parcours patrimonial touristique régional. Vive son modèle de développement!

eddy gionest a écrit le 2 février 2014

@ M.Leblanc , vous avez tellement raison que sa cassette est rendu usée . si le ruban pourrait briser ,ont en serait peut être débarrasser !!! mais je rêve en couleurs ...

John leblanc a écrit le 1 février 2014

M.Cyr votre cassette est est usée et redondante .

Bilbo Cyr a écrit le 31 janvier 2014

C'était votre deuxième...

André Lemieux a écrit le 31 janvier 2014

C'était ma première et ce sera ma dernière intervention ici: mon temps est beaucoup trop précieux pour le perdre ici!

Bilbo Cyr a écrit le 31 janvier 2014

C'est pas le 10 roues le problème, c'est le résidu post-raffinage. Vous allez me dire qu'il n'y aura aucun résidu, et je ne vous croirai pas. Ce serait honnête de préciser, M. Lemieux, que vous travaillez pour le promoteur...

André Lemieux a écrit le 31 janvier 2014

Un BAPE pour un 10 roues d'argile par jour! Si on suit cette logique, faudrait provoquer un BAPE pour chaque voyage de 10 roues que l'on rencontre sur la route en Gaspésie!!! Informe-toi du projet puis après on jasera!!!!!

Bilbo Cyr a écrit le 31 janvier 2014

Et toujours pas de BAPE, ou de consultation publique de prévue ici non plus...Freegame: le nouveau modèle gaspésien de développement.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.