Éducation, Politique

3 M$ pour les écoles et le site de la Gaspésia

Par ,
Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, et la mairesse de Chandler, Louisette Langlois, donnant les détails du projet attaché au million alloué pour la réhabilitation du site de l'usine Gaspésia.

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, et la mairesse de Chandler, Louisette Langlois, donnant les détails du projet attaché au million alloué pour la réhabilitation du site de l'usine Gaspésia. Photo : Ariane Aubert Bonn

CHANDLER — C'est sur une blague à saveur électorale que le député de Bonaventure Sylvain Roy a entamé une double annonce de financement visant les écoles et la réhabilitation du site de l'usine Gaspésia.

Les commissions scolaires bénéficiaires
2 220 000 dollars seront remis aux commissions scolaires René-Lévesque et Eastern Shores afin de réaliser des projets d'agrandissement, de rénovation et de mise à jour. « Ce sont des fonds qui existaient déjà, mais qu'on a décidé de débloquer hâtivement au cas où il y ait des élections », a mentionné le député de Bonaventure, Sylvain Roy.
De leur côté, les commissions scolaires accueillent l'offre à bras ouverts. « C'est bien nécessaire. Parfois, on a des systèmes électriques ou de chauffages qui datent de plus de 50 ans », mentionne le président de la commission scolaire René-Lévesque, Jean Couture. Il ajoute que quelques projets ont déjà été ciblés, notamment la réfection de la toiture de la polyvalente Mgr Sévigny de Chandler. Il précise que les travaux prioriseront d'abord la qualité de l'air et la sécurité. Certains appels d'offres sont déjà lancés. Les commissions scolaires ont trois ans pour utiliser les montants alloués.

Réhabiliter le site de la Gaspésia
Pour faire suite aux travaux de décontamination du site de l'usine Gaspésia de Chandler, un montant d'un million de dollars a été alloué à la municipalité de Chandler, dans le cadre du programme ClimatSol. Ce projet visera la réhabilitation du site, pour le rendre accessible à la population. « On prévoit notamment y incorporer une piste cyclable, un stationnement et une rue municipale qui va relier le centre-ville au circuit des bâtisseurs », mentionne la mairesse de l'endroit, Louisette Langlois.
Cette réhabilitation du site se fera une fois les travaux de décontamination terminés, ces derniers étant arrêtés temporairement à la suite de la faillite de la compagnie E.D.S. Selon Gilles Roy, vice-président de la Société de Développement Économique et Industriel de Chandler, malgré le retard occasionné par la faillite, la fin des travaux est prévue pour septembre 2014.

4 commentaires

Johanne Fugère a écrit le 7 mars 2014

M. Thibodeau vous savez très bien que ce n'est pas beau (Pabos) de se choquer comme ca pour des niaiseries comme la politique !

Gilles Thibodeau a écrit le 6 mars 2014

@Jean-Marc Landry & Johanne Fugère . La commission Charbonneau ,la commission Bastarache ,cela ne vous dit rien ? Les enveloppes brunes et tout le reste qu'il est inutile de mentionner . Là on parle de votre saveur , comme dirait votre chef Flip Flop là on parle des vraies affaires. Et vous avez le choix de la saveur. @Johanne Fugère. À l`époque de Duplessis les caisses de bière étaient aussi rouges que bleus , il y avait aussi les bas de nylon , les livres de beurre ,les factures de médecins et j'en passe ,oui la saveur c'est votre invention et aujourd'hui les libéraux ajoutent la peur à la saveur. Gilles Thibodeau Pabos.

Jean-Marc Landry a écrit le 4 mars 2014

Il est temps que la campagne débute enfin afin que le gouvernement actuel arrête d'utiliser la carte de crédit des québécois. L'article mentionné par Mme Johane Fugère est révélateur de la gronde qui sommeille chez la génération des 40 ans. J'ai de la difficulté à croire que M. Sylvain Roy a pu dire de telles choses pour présenter cette nouvelle annonce à quelques heures du déclenchement des élections. Le prochain rendez-vous électoral ne sera pas une chose facile pour contrer le scepticisme de la population envers la classe politique. Franchement, les gens ne sont pas dupes, ils ont entendu les centaines d'annonces des dernières semaines qui ont déferlé au Québec... Je suis confiant qu'ils sauront le moment opportun dire haut et fort, moi on ne m'achète pas Monsieur.

Johanne Fugère a écrit le 4 mars 2014

M. Sylvain Roy concernant votre vision vous trouveriez intéressant de lire un article dans : La Presse + TITRE : Nous sommes orphelins politiques Les auteurs sont avocats, ingénieurs, étudiant en histoire, gestionnaire de projet et producteur. Ils ont tous moins de 40 ans. ‘Comment expliquer les subventions tous azimuts à quelques jours des élections, si ce n’est que l’on s’inspire des techniques de distribution de cadeaux et de caisses de bières de l’époque Duplessis? Lorsque les péquistes utilisent les mêmes techniques que les libéraux ou l’Union nationale, il est normal que la relève ne suive pas.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.