Politique

174 places de plus en garderie

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
La directrice du  CPE Le Voyage de mon enfance à Gaspé, Annie Chouinrad était tout sourire lors de l'annonce à Grande-Rivière

La directrice du CPE Le Voyage de mon enfance à Gaspé, Annie Chouinrad était tout sourire lors de l'annonce à Grande-Rivière Photo : Thierry Haroun

Québec alloue 174 places subventionnées additionnelles en services de garde dans la région de la Gaspésie-les-Îles.

Ainsi, le CPE  La ramée des Îles obtient 36 places, 21 sont allouées au CPE à La Belle journée de Grande-Rivière, 36 au CPE Le Voyage de mon enfance à Gaspé, 50 autres à Bonaventure au CPE de la Baie et 31 places aux Joyeux marmots à Pointe-à-la-Croix. L'annonce a été faite lundi par le ministre régional, Gaétan Lelièvre et le député de Bonaventure, Sylvain Roy qui rappelait que ces organismes offraient « des conditions facilitantes pour bien des familles ». La directrice du CPE de Gaspé, Annie Chouinard, souligne à quel point cet engagement de Québec répondra à un besoin criant. « On est vraiment très contents. Il y en a beaucoup qui sont en attente d'une place. Le besoin est criant. À tous les jours, je reçois des appels de parents qui nous disent ''aidez-moi''. »

 

Même son de cloche du côté du maire de Grande-Rivière, Bernard Stevens qui voit là une offre qui saura « attirer les jeunes familles » dans sa municipalité. L'investissement totalisant 4,1 M$ en immobilisation, se traduira soit par la construction de nouvelles installations ou par l'agrandissement des infrastructures actuelles. Aussi, 31 emplois seront créés pendant les travaux de construction. Ces projets devraient être complétés d'ici deux ans.

 

Justice

 

En après-midi, les députés Lelièvre et Roy se sont déplacés à Chandler pour annoncer l'implantation d'ici l'été prochain d'un centre de justice de proximité qui pourrait créer à terme entre deux et quatre emplois. L'investissement pour son implantation oscillerait entre 300 000 $ et 400 000 $. Les centres de justice de proximité sont des organismes sans but lucratif. Leur mission consiste à promouvoir l'accès à la justice en favorisant la participation des citoyens, grâce à des services d'information, de soutien et d'orientation offerts en complémentarité avec les ressources existantes. Il en existe trois dans la province, soit Montréal, Québec et Rimouski. Et la ville de Chandler a été désignée pour couvrir la Gaspésie-les-Îles. Un comité provisoire a été mis sur pied pour trouver les locaux appropriés et mener à son ouverture.

 

« Voilà une belle preuve de décentralisation des services. C'est une belle initiative », a lancé la mairesse, Louisette Langlois. « Ce centre est un lieu qui possède toute l'information pour outiller une personne afin de faire valoir ses droits », a souligné pour sa part la bâtonnière du Bas-St-Laurent-Gaspésie-les-Îles, Catherine Duguay.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.