Ambulanciers, main-d'oeuvre et La Bolduc dans le GRAFFICI de février

Classé sous : Médias

GASPÉ, le 6 février 2018 – Le GRAFFICI de février, dans votre Publi-sac ces jours-ci, met l'accent sur le métier d'ambulancier, celui de dizaines de femmes et d'hommes qui veillent sur nous jour et nuit, dans des conditions parfois difficiles. Aussi au menu: le Québec redécouvre La Bolduc et la rareté de la main-d'oeuvre pousse les employeurs à faire preuve de créativité pour trouver et retenir leurs employés.

Il est plus que temps de corriger l’adage éculé selon lequel « il n’y a pas d’ouvrage en Gaspésie ». Les représentants de tous les secteurs sont unanimes : ils sont soit en recrutement intensif d’employés, soit en équilibre précaire. Et ils déploient une panoplie de moyens pour trouver et garder les perles rares.

Le dossier met l’accent sur la variété des solutions expérimentées par les employeurs d’ici pour pallier la pénurie de main-d’œuvre : partage de travailleurs, horaires flexibles, logement gratuit, recrutement de travailleurs étrangers… Les Gaspésiens pourront lire ce dossier, corédigé par les journalistes Gilles Gagné et Geneviève Gélinas, dans le GRAFFICI de février, à prélever dans le Publi-Sac mardi ou mercredi.

Métier : ambulancier
« Au début, je voulais avoir des appels. Mais c’est comme souhaiter du mal au monde », dit Sébastien Desbois, ambulancier depuis 2008, principalement dans le secteur de Carleton. Par sa voix, GRAFFICI fait découvrir le métier de dizaines de femmes et d’hommes qui veillent sur nous jour et nuit, et vivent parfois de durs moments.

Pédiatrie sociale
Beaucoup de gens ont entendu parler du Dr Gilles Julien, mais peu savent que la Haute-Gaspésie dispose du premier centre de pédiatrie sociale dans l’Est-du-Québec, qui soutient 120 enfants et leur famille. Comment ça fonctionne? À quoi ça sert? Les explications de notre journaliste Johanne Fournier.

Le Bolduc redécouverte
La vie de la Gaspésienne Mary Travers, mieux connue sous le nom de La Bolduc, sera portée au grand écran ce printemps. La première Québécoise à gagner sa vie comme auteure-compositrice-interprète dans la Belle Province mérite cet honneur, dit notre chroniqueur Pascal Alain, qui revient sur la carrière de cette grande dame de la chanson.

GRAFFICI sera là pour vous en 2018
Notre coopérative se porte bien et planifie la publication de six journaux cette année, en comptant le premier de 2018 que vous tiendrez entre vos mains cette semaine. Merci à nos lecteurs et longue vie à Graffici!

-30-

Pour entrevue :
Geneviève Gélinas (418 368-7575) et Gilles Gagné (418 364-6369), coordonnateurs à la rédaction
Simon Bujold, président, Coopérative Journal Graffici, 418 355-4014

1 commentaire

Friendship Necklaces For 2 a écrit le 7 mars 2018

I want to keep this article going up, going up, until everyone sees it, have their own unique insights, good articles.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.