Les malappris

27 août 2014 1034 commentaires

Par Bilbo Cyr

Un espèce de groupuscule de malappris
Qui ne représentent même pas un millième de un pourcent de la population d’ici
Même pas éduqués en Gaspésie
Qui veulent prendre le contrôle et tout décider
Une secte de faux-écolos contre tout, de curés
Qui veulent nous mettre à bout
Qui roulent en char à l’essence
Sans comprendre le non-sens
Des qui mènent a rien
Des trippeux de maringouins
Qui veulent sauver les chauves-souris avant le profit
Si on leur propose des claques sur la gueule
C’est parce qu’on dirait que c’est ce qu’ils veulent
On serait justifié de le faire
Ce serait une œuvre humanitaire
On va fracturer à la vinaigrette
Faut pas écouter les faux prophètes

Toute ressemblance avec le discours dilué
D‘un certain porte-parole d’un certain regroupement
Serait très fortuite, évidemment

Je vous épargne les crachats, les attaques hargneuses
Le fiel et la colère
Les menaces à ma carcasse
Les « attachez-le » et les « caches-toi »
Vous lisez aussi les commentaires parfois
Les quolibets des valets
Qui s’agenouillent en disant « s’il vous plait »
Qui veulent servir l’empire
Je vous invite à réfléchir
À la morale inattaquable
De Lafontaine et de sa fable
Qui disait avec un sourire
Que rien ne sert de courir
Il faut partir à point

Je remercie les contributeurs involontaires
À ce texte de misère
Ceux qui vouent aux vautours mes viscères
Forcent la lumière à briller dans le noir
Car comme disait Vigneault de façon aussi exemplaire
La violence est le résultat d’un manque de vocabulaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.