Orbite bape

26 mars 2012 159 commentaires

Chers lecteurs, voici une lettre envoyée au ministre de l’Environnement par  Environnement Vert Plus afin de réclamer un BAPE sur le projet de mine de terres rares d’Orbite. 

Nous ne demandons pas la mort du projet, mais juste un minimum de transparence. De l’information, autre que les sommes investies et les emplois créés. Si vous comprenez et appuyez la démarche, je vous invite à copier-coller, signer et envoyer au ministre en votre nom, avec tout les ajouts que vous jugerez bons de faire, ou à en faire une toute neuve bien a vous.

On doit bien pouvoir prendre un peu de temps pour expliquer un projet qui implique nos ressources, notre territoire, nos rivière et notre santé. Juste le fait qu’Orbite semble souhaiter se soustraire au BAPE est une justification suffisante pour les y envoyer.

Caplan, le 19 mars 2012

Monsieur Pierre Arcand

Ministre du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Édifice Marie-Guyart, 30e étage
675, boulevard René-Lévesque Est
Québec (Québec) G1R 5V7.

Téléphone : 418 521-3911
Télécopieur : 418 643-4143

OBJET : Demande d’audience publique du BAPE dans le dossier Orbite Aluminae, Grande-Vallée en Gaspésie

Monsieur le ministre,

La présente vous est adressée pour demander que soit tenue une audience publique dans le cadre du projet de mine d’argile alumineuse et de terres rares d’Orbite Aluminae.

Le projet d’Orbite Aluminae serait automatiquement soumis au BAPE à partir de 7000 tonnes par jour. La compagnie annonce qu’elle va extraire 6960 tonnes par jour. Le procédé par lequel seraient traités ces minéraux est obscur, et visiblement, Orbite ne souhaite pas en discuter, préférant multiplier les petites usines que de proposer un projet global. On parle d’un gisement d’un milliard de tonnes, exploitable pendant 100 ans.

La gestion des montagnes de résidus miniers est préoccupante, de même que la proximité de la rivière de la Grande-Vallée et les rejets qui y seraient faits.

La réalisation de ce projet en ferait la première mine de terres rares en Amérique du Nord. Nous avons le droit de savoir de quelle façon cela se ferait.

Une audience publique du BAPE aide à maintenir une certaine paix sociale, permettant a chacun de poser des questions et forçant le promoteur a y répondre. Elle laisse des traces écrites, des engagements officiels liant le promoteur. Elle a au moins la valeur de l’exercice citoyen d’auto-responsabilisation qui pousse à s’informer, à rechercher de l‘information juste et à prendre une position éclairée.

En espérant le tout conforme a vos exigences, veuillez, monsieur Arcand, recevoir l’expression de mes salutations les plus distinguées.

Bilbo Cyr, Président

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.