Les barbares

19 novembre 2014 278 commentaires

Par Thierry Haroun

À la lumière des coupes à tous vents du gouvernement libéral de Philippe Couillard dans les structures de développement social et économique, n’avez-vous pas vous aussi l’impression d’être envahi par des barbares?

Quand Rome a été mise à sac, les barbares avaient laissé derrière eux émoi et désolation. Sachant que le premier ministre Couillard est féru d’histoire, il semble avoir bien retenu le mode opératoire de ces barbares venus du nord pour laminer la Ville éternelle. Au rythme où va Québec dans ses coupes aveugles à grands coups de bulldozer, c’est à se demander si le gouvernement Couillard va nous laisser la route 132. Prions le Seigneur. Écoutez, les libéraux, sous prétexte que les structures nuisent à la dispensation des services à la population, ont décidé sans consultation aucune de « démembrer » (visiblement inspirés par leurs cousins barbares, les Goths) les centres locaux de développement (CLD), les conférences régionales des élus (CRÉ), l’agence régionale de la santé, les carrefours jeunesse emploi (sous respirateur pour l’instant jusqu’au coup fatal) et les commissions scolaires qui sont présentement assises sur un siège éjectable. Il fallait assister au récent cri du cœur, en forme de baroud d’honneur, des acteurs socioéconomiques de la MRC de la Côte-de-Gaspé  pour comprendre à quel point les barbares rouges de Québec se trompent royalement en voulant mettre fin aux CLD, si nécessaires au développement de la Gaspésie. Preuves à l’appui, le directeur général du feu CLD Côte-de-Gaspé, Bruno Bernatchez, démontrait que 79 % de son budget allait en aide directe aux entreprises et à la création d’emplois et à peine 21 % à l’administration (faut bien administrer, bordel!) Il semble bien que les barbares version 2.0 soient allergiques aux fonctionnaires tout comme l’étaient leurs lointains cousins par rapport à l’art romain.

La situation est à ce point gênante pour les libéraux dits normaux, que l’Association du Parti libéral du Québec de la circonscription de Gaspé s’inscrit en faux contre les décisions du gouvernement du Québec. Leur communiqué est clair : le gouvernement « bafoue les valeurs libérales ». C’est gros comme sortie. Le Libre arbitre salue le courage de l’Association. Mais pensez-y un instant : les libéraux de Gaspé pouvaient-ils vraiment faire autrement? En agissant ainsi, ces derniers tentent tout simplement de sauver leur peau auprès de la population locale. Pas évident d’aller acheter un chip au vinaigre au dépanneur et se faire dire des bêtises comme : « Me semblait que le parti libéral était celui des régions!? Hein? Hein? » Cela dit, auraient-ils agi ainsi s’ils avaient un député au pouvoir? Probablement pas. Ils se seraient rangés comme de bons moutons derrière leur chef en répétant la cassette enrubannée selon laquelle « le temps des décisions difficiles est arrivé pour assainir les finances publiques ». Quand les libéraux de Gaspé déchireront leur carte de membre en public, on les prendra au sérieux.

***

Maintenant, il y a aussi des marchands de fortune au sein de barbares. Qui? Le ministre des Finances, Carlos Leitao qui, en campagne électorale, avait dévoilé le cadre financier d’un éventuel gouvernement libéral, lequel tablait sur une croissance de 2,1 % en 2014 alors que les prévisions des experts misaient sur une croissance de 1,7 %. Tant qu’à charmer l’électorat, aussi bien beurrer épais. C’est que voilà, il a admis dans une entrevue récente au Devoir que la croissance n’atteindra même pas 1,8 %. Félicitations pour vos élections M. Leitao.

***

Restons dans le fric. Devant la controverse suscitée par leur somptueuse politique des  dépenses et autres frais de déplacement, les maires de la MRC d’Avignon ont finalement apporté des changements, disons cosmétiques, quant au remboursement des repas. Mais ils ont maintenu à l’unanimité le fait de ne pas justifier leurs dépenses par des pièces justificatives. Prions le Seigneur. Pourquoi manger des peanuts salées quand on peut piger à deux mains dans le panier de nougats au chocolat pendant que les parents dorment? Prions le Seigneur.

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.