Ces informations qui Surprennent

22 avril 2014 1 commentaire

Par Martin Zibeau

De temps en temps une information Surprenante avec un grand « S » nous tombe dessus. Ce fut mon cas il y a quelques jours. Lors d’une présentation au colloque sur les enjeux gaspésiens au 21e siècle, un des conférenciers souligna que la Caisse de dépôt et placement du Québec, qu’on appelle aussi le « bas de laine » des économies de la population québécoise, détenait un pourcentage élevé des actions de la compagnie Enbridge et d’autres compagnies actives dans les sables bitumineux.

Essayer de comprendre ce qui se passe à la Caisse de dépôt, ce n’est pas facile. Pourtant, ce qui me vint tout de suite à l’esprit fut premièrement que je n’avais jamais entendu parler de ce fait même si j’ai beaucoup entendu parler du pipeline d’Enbridge qui allait traverser le Québec. Encore une fois, je ne suis pas surpris, mais ça me choque. Ça sent la collusion, le conflit d’intérêts ou en tout cas, l’apparence de. Pour ceux et celles d’entre nous qui s’impliquent comme bénévoles dans des organismes au sein de nos communautés, une des premières choses qu’on nous signale, c’est bien de faire attention aux conflits d’intérêts, et même à l’apparence de conflits d’intérêts que certaines de nos actions ou positions pourraient projeter. Ne pas parler de quelque chose ne le fait pas automatiquement disparaître.

Tout ça pour dire que j’en ai plein mon casque du deux poids deux mesures que l’élite gouvernementale nous impose, et ce avec de moins en moins de subtilité.

Combien de mensonges de politiciens et de dirigeants de multinationales devrons-nous encore subir avant d’agir? Quand serons-nous assez indignés pour quitter notre dépendance à être menés par le bout du nez? Qu’avons-nous si peur de perdre pour nous plaindre tant sans nous prendre nous-mêmes en main?

Il faut dire que la plupart d’entre nous ne sont pas habitués à être au pouvoir. Depuis 1867, 31 premiers ministres se sont succédé(1) . De ces 31, vingt-deux étaient avocats et trois médecins. Des six restants, quatre étaient notaire, courtier d’assurances, économiste et MBA. Au final, deux se rapprochaient un peu du peuple; un journaliste et un agronome. René Lévesque et Adélard Godbout. L’un qu’on connaît bien, l’autre qui gouverna pendant la Seconde Guerre et c’est sous son gouvernement qu’Hydro-Québec fut fondée, que les femmes eurent droit de vote et que l’école primaire fut rendue obligatoire, mais gratuite. Ces actions sont aujourd’hui reconnues par plusieurs comme les fondements de la Révolution tranquille. Pas pire pour un fermier!

Bien sûr comme on dit, l’habit ne fait pas le moine. Il y a de bons avocats, près du peuple et des agriculteurs complètement déconnectés. Mais dans l’ensemble, je pense qu’on peut dire que le Québec fut colonisé par l’élite (un roi) et l’est toujours (aujourd’hui une reine qui a comme valet un neurochirurgien). On peut continuer à croire que l’élite a le bon peuple à cœur, mais dans la réalité quand à l’Assemblée nationale un paquet d’avocats débattent entre eux du bien-être du peuple, le peuple n’est pas dans les environs. Et comme on dit, loin des yeux loin du cœur.

Que faire? Organisons-nous. D’abord, nourrissons-nous. Regardons ce qu’il y a sur les tablettes de nos épiceries et exigeons qu’on y trouve des produits d’ici. Des carottes ou tout autre légume racine de la Californie sur nos tablettes d’épicerie sont un non-sens, une insulte, du crime organisé. Même chose pour les pommes, fromages et bien d’autres produits. Il est temps que nous nous tenions debout, que nous sortions de notre torpeur et que nous encouragions non seulement les producteurs et productrices d’ici, mais que nous réalisions le non sens de faire parcourir 1 500 kilomètres à une pomme qui pourrait facilement être produite ici. Chialer qu’il n’y a pas de job en Gaspésie pendant qu’on pousse un panier d’épicerie rempli de produits importés est tout simplement absurde. Idem pour bien d’autres items.

Oui les Québécois et les Québécoises ont la mémoire courte. Mais bientôt, ça fera 500 ans que Jacques Cartier est venu « prendre possession » [ sic ] de cette terre. Peut-être est-il temps de sortir du mode colonial et d’occuper ce territoire intelligemment au profit du bien-être de tous ses habitants avec comme intérêt le bonheur de nos descendants et non celui de la Finance et de ses valets.

(1) http://nousdelagaspesie.blogspot.ca/

1 commentaire
Andréa Deroy a écrit le 23 avril 2014 :

Bah! Barrette, notre ministre de la santé va privatiser l’activité physique. Dorénavant, on devra payer un léger coût pour pratiquer notre sport préféré à des multinationales qui vont les breveter. On chialera au début, mais ensuite, on s’habituera et tout deviendra normal. Nous finirons par croire que c’est ça la vie et oublierons qu’un autre monde est possible. Zombie nous sommes, zombie nous resterons?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 × = soixante trois

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.

Dossiers
Par catégories
Développement Web:
Fil RSS des nouvelles
GRAFFICI
New Richmond
190 Rue Armand-Lelièvre,
local 123
New Richmond, G0C 2B0
(418) 392-7440
Gaspé
237 rue Chrétien, Local Z-29
Gaspé, G4X 1E1
(418) 368-7575
Suivez-nous