Service Canada : tout simplement un scandale

3 février 2012 11 commentaires

Par Thierry Haroun

Les coupures et la restructuration forcée chez Services Canada entraînent de fâcheuses conséquences sur le plan individuel et collectif dans l’ensemble du pays et particulièrement dans une région comme la nôtre. Restons polis et disons simplement que c’est un…scandale!

Heureusement que les syndicats et les groupes communautaires sont là pour nous informer parce que du côté du fédéral il est pour difficile d’obtenir des réponses claires, et ce, dans l’ensemble des ministères (nous y reviendrons un jour). Revenons donc au saccage qui a cours du côté de l’Assurance-Emploi. La Fédération des travailleurs du Québec nous apprenait cette semaine que près de 80 000 dossiers au Québec sont en attente de traitement et dont plus de 20 000 dépassent largement les 28 jours ouvrables prescrits par la législation. Dans de nombreux cas, la demande a été faite en septembre denier et la réponse tarde toujours. On parle ici d’un chèque d’Assurance-emploi, un service minimum sur le plan du filet social. Résultat: dépression, agressivité et problèmes sociaux émergent.

Plus encore, lisez ce qu’affirmait de son côté le coordonnateur du Mouvement action chômage de la Gaspésie, Gaétan Cousineau. «Régulièrement depuis trois ou quatre mois, on reçoit des appels de personnes dont le dossier n’est toujours pas réglé. Et quand ils réussissent à parler à un agent pour connaître l’état de leur demande, ils sont référés à la ligne téléphonique info-chômage. Et même là,il y a un problème parce que, autrefois, on pouvait s’attendre à une réponse dans les 48 heures, alors que maintenant ça peut prendre jusqu’à cinq jours et même au-delà.»

Relisez encore une fois ce dernier paragraphe et si vous concluez que c’est un scandale, vous êtes sur la même longueur d’onde que votre blogueur.

***

La Coalition avenir Québec criait aussi au scandale cette semaine et pour cause. La députée Sylvie Roy a révélé que, contrairement à ce qu’il avait promis, le gouvernement libéral de Jean Charest n’a jusqu’à ce jour strictement rien versé en aide aux victimes de la route et en projets pour améliorer la sécurité routière avec l’argent des amendes perçues par les radars photo depuis leur mise en place en 2009. «Les amendes perçues par les radars photo n’ont servi qu’à financer les radars photo eux-mêmes! Le gouvernement libéral a trompé les Québécois. Il doit expliquer pourquoi, alors que ces appareils ont rapporté plus de 20 millions de $ en amendes, pas un sou n’a été versé pour des projets de sensibilisation et pour les victimes de la route», a conclu Sylvie Roy. Et la Gaspésie là-dedans? Eh bien, ça viendra chez nous un jour ces fameux radars photo, ne vous en faites pas.

***

En parlant des libéraux, le journal Le Soleil, dans son édition d’hier, publiait les «lignes de presse» touchant plusieurs sujets d’actualité et envoyées cette semaine à tous les élus libéraux par le cabinet de la whip en chef du gouvernement de Jean Charest. À titre d’exemple, si un libéral est confronté par un journaliste à la question suivante: Allez-vous vous présenter aux prochaines élections? Il est hautement recommandé de répondre ainsi: «Il est encore tôt pour annoncer ses couleurs! Nous avons un mandat jusqu’en décembre 2013. J’ai encore beaucoup d’énergie pour promouvoir et défendre les intérêts de mes concitoyens et je suis en grande forme.» Qui a parlé de cassette libérale?

***

Bravo aux organisateurs de la journée de la marmotte avec le célébrissime Fred. J’ai vraiment passé un bon moment. Merci et à l’an prochain

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.